UXDE dot Net Wordpress Themes

Les interlocuteurs

in Management / 2 Comments

Pour réussir, il faut connaître ses propres compétences mais aussi ses propres faiblesses. Dès lors, il suffit de trouver les bonnes personnes pour vous conseiller et vous épauler contre monnaie sonnante et trébuchante! Cet article a pour pour vocation de vous expliquer ce que vous devez ou pouvez demander aux personnes que vous allez et devez rencontrer.

Le transactionnaire : C’est la personne qui a pour métier de chercher les pharmacies à vendre. En général, les gens de la profession n’ont pas une très bonne réputation puisqu’ils ont pour vocation de vendre. Ils ont d’ailleurs tout intérêt à le faire puisqu’ils sont payés à la commission par l’acheteur. Malgré tout, il est important de garder une bonne relation avec eux car ils ont pour rôle de vous trouver la pharmacie de vos rêves ! De plus, ils sont de très bons relais avec le vendeur et sauront dans la plupart des cas faciliter la transaction. Je vous conseille donc de prendre contact avec tous les transactionnaires pour multiplier les chances de réussite dans votre recherche

L’avocat : Dans le cadre d’un achat classique, le seul conseil que je peux vous donner est de prendre un cabinet spécialisé dans la cession d’officine. Ils n’ont pas d’impact particulier dans la cession mais ils permettent que tout soit fait dans les règles de l’art et dans les temps. De plus en cas d’association, il est primordial d’avoir un spécialiste pour la rédaction du pacte d’associé. D’expérience, c’est surtout dans ce cas de figure qu’un avocat compétent est capital.

Le comptable : Ce sera votre meilleur ami ! Nous autres pharmaciens, nous ne sommes pas de grands financiers : il est alors impératif d’avoir une aide sur ce sujet. Selon les cabinets, ils peuvent vous fournir plusieurs services : feuilles de paie, déclaration TVA, bilan de fin d’année… Cependant le rôle le plus important qu’il jouera sera en tant que conseil. Tout d’abord avant l’achat, votre comptable vous fera un business plan ou prévisionnel. Ce sera votre bible : cette étude vous permettra de savoir quoi faire ou ne pas faire et vous permettra de vous fixer les objectifs  à atteindre  en termes de progression. Vous saurez alors si ça vaut le coup ou non d’acheter une affaire. Par la suite,  il pourra vous aiguiller sur les différents choix à faire en fonction de votre évolution.

Le banquier : Il vous fournira les moyens de financer votre projet. Il aura une vision purement économique du projet. Votre rôle sera de le rassurer et de de lui expliquer pourquoi il peut avoir confiance en votre projet. En résumé, à part vous prêter de l’argent il ne vous servira pas à grand-chose mais par les temps qui courent c’est déjà énorme. Pour note, le taux que votre banquier pourra vous avoir est très variable et est fonction de la conjoncture. Sachez que d’un mois à l’autre il peut prendre facilement 0,3 points.

En conclusion, il est important que vous vous rappeliez que VOUS êtes le patron et que chaque conseil a des qualités qui lui sont propre. C’est à vous de faire la synthèse de tout ce qu’ils vous donneront pour optimiser vos chances de réussite !

Article rédigé par Sunvirak CHHIT, membre de pharmacie et Santé

Discussion 2 Comments

  1. serge

    Salut,

    félicitations pour le site c’est enrichissant de voir des gens actifs! Je suis en pleine recherche et je suis rentré en contact avec des cabinets comptables. Certains me disent que pour une étude c’est 1000 €! C’est pas un peu abusé?

    • Sunvirak

      Bj,

      effectivement ça me paraît un peu étrange. En général, l’étude du dossier peut être offert en échange de quoi tu t’engages à travailler avec eux par la suite. Mais ce n’est pas une généralité, c’est à l’apréciation de l’expert que tu vois et si il veut te faire payer la prestation il est libre comme tu es libre d’aller voir ailleurs…

Réagissez ici